Libertà, dove sei?

Passions et destins de femmes dans la musique baroque italienne

Chargement de la carte ....

Date et heure 07 / 06 / 2014
20:00

Lieu Eglise Saint Martin de Pessoux
Pessoux
5590 Pessoux Belgique

Dans la catégorie)


Comment s’exprime la liberté au féminin dans le répertoire italien des 17e et 18e siècles ? L’exploration des textes débouche sur un constat délicat et sombre:le destin féminin s’aventure sur des sols très instables voire guerriers ! Prises dans les rets de la passion amoureuse, des jeux du pouvoir et des rivalités politiques, certaines figures féminines deviennent criminelles, martyres ou héroïnes sanglantes. Celles-ci refusent l’humiliation, la domination et le déshonneur auxquels des hommes veulent les soumettre.
Le choix de deux voix féminines graves nous a orientés d’emblée vers des caractères bien trempés : Agrippine, intrigante célèbre, assassine ses époux successifs pour faire monter sur le trône son fils Néron, qui la tue à son tour ; Lucrèce, chaste épouse d’un des Tarquins est violée par le cousin de celui-ci et se donne la mort de crainte d’être accusée d’adultère, lavant ainsi son honneur et celui de sa patrie ; Judith enfin, séduit, enivre et décapite le général des assyriens Holopherne pour restituer au peuple d’Israël sa liberté.
A ces femmes, des personnages masculins donnent la réplique. Ceux-ci sont ici confiés à la voix d’alto, voix sexuellement ambivalente.. Vivaldi, dans son oratorio « Juditha triumphans », réserve les rôles masculins exclusivement à des femmes. Il bouleversera ainsi la loi du genre !
Si les pages choisies dans l’immense répertoire baroque italien donnent la parole à quelques figures remarquables de la mythologie ou de l’Ancien testament, elles évoquent bien évidemment l’immense palette émotionnelle de l’amour, son irrésistible attrait, mais aussi la rébellion et liberté comme absence d’attachement.
Heureusement, la nature offre aux coeurs meurtris ses grands bienfaits : seule la solitude parmi les oiseaux, les fleurs et les ruisseaux permet d’échapper à l’extrémité de la mort et aux revers de l’amour.
Chanter avec Vénus et Adonis, couple solaire, devient un horizon de la réconciliation possible de la vie avec elle-même, hors des disputes incessantes des mortels…

Texte: Vinciane Soille

Bénédicte Fadeux (mezzo-soprano)

Vinciane Soille (contralto)

The New Baroque Times ensemble

Lorea Aranzasti, Pablo García (violons)
Benoît Vanden Bemden (violone)
Diego Salamanca (guitare et théorbe)
Diego Fernández (clavecin et direction musicale)

Avec le soutien de:

Impression

Publié dans Nos concerts
The New Baroque Times Belgium asbl. Rue Philippe de Champagne 5C. 1000 Brussels. Belgium. BCE 0708899556