Khatchkar

Alliage project

Chargement de la carte ....

Date et heure 25 / 09 / 2014
20:30

Lieu Eglise Royale Sainte-Marie
Place de la Reine
Bruxelles Belgique

Dans la catégorie)


Première collaboration de The New Baroque Times Voices avec Alliage Art Project dans un spectacle où convergent danse contemporaine, stylisme et musique liturgique arménienne du XIIe siècle

KHATCHKAR
Musique: anonyme
Direction artistique: Romain Dayez
Direction chorégraphique: Ghislain Grellier

Virginie Benoist, Hélène Berrodier, Rébecca Louis, Amandine Vandroth, Marie Viennot (danse contemporaine)
Julie Calbete, Aurélie Moreels (sopranos), Romain Dayez (baryton)

The New Baroque Times Voices
Diego Borrello, direction

soprano
Mariana Castello-Branco, Wei-Lian Huang, Sachiko Kinebuchi
alto
Alain Gahima, Marianne Jossinet
ténor
Pablo García, Ivan Yohan Jo, Zeljko Manic
basse
Geoffrey Alligon, Korneel Debaene, Adrian Kurth

 

Juliette Malek Mansour – violon
Ingrid Schang – violon
Ondine Simon – alto
Sylvain Ruffier – violoncelle
Isaline Leloup – contrebasse
Yūki Koichi Takano & Eerik Maurage – percussions

Coach arménien: Edgar Brutyan

Louis Bömcke | Régie
Nina Jacqmin | Graphisme
Tanguy Deuquet | Lumières

KHATCHKAR, première collaboration entre The New baroque Times et ALLIAGE Art Project, est une création originale autour du patrimoine musical arménien, dont les premières traces écrites datent du IVe siècle. Malgré une identité musicale propre à cette culture riche et ancestrale, chacun peut y retrouver ses propres aspirations. Les langages contemporains, tels que la danse, s’y allient à merveille, ce qui accentue l’universalité et l’intemporalité de ce répertoire encore trop méconnu.
Ce spectacle est le résultat de six mois de recherches musicologiques et de travail pour réarranger les pièces pour notre effectif instrumental. Divers musiciens arméniens nous ont aiguillé dans nos recherches, comme Vardan Hovanissian, qui nous fait l’honneur de participer au spectacle. L’historicité n’étant pas forcément une de nos priorités, le répertoire a été exclusivement choisi ou modifié en fonction de la volonté du chorégraphe et de notre désir esthétique global.

Le nom du spectacle fait allusion au khatchkar, une stèle de pierre sculptée d’une grande croix. Le khatchkar est une œuvre d’art entre sculpture et architecture, une création spécifique arménienne. Il est l’aboutissement de cette évolution vers l’art non-figuratif et symbolique. Dès le 5è siècle, des stèles différentes sont élevées près des églises, présentant des croix et des bas-reliefs d’inspiration biblique. Le message que véhicule cette sculpture est une volonté de créer un lien avec Dieu, de manifester symboliquement son attachement au divin, d’apporter l’idée de la protection divine. Le khatchkar invite chacun à l’introspection et à la quête intime d’un lien avec Dieu. Au-delà d’une représentation cultuelle, la croix sur le khatchkar est arbre de vie. L’arbre de la connaissance du bien et du mal, le symbole de l’alliance nouvelle et éternelle. Les pousses végétales, par l’idée de la renaissance, viennent renforcer la symbolique de la victoire de la vie sur la mort, de l’espérance de la vie éternelle. Le pied est fleuri, les racines ne sont pas figées dans la terre mais remontent vers le ciel. Ces khatchkars incarnent la christologie de l’Église apostolique arménienne, en ce qu’elles ne représentent pas la mort du Christ mais sa nature divine. La croix n’est alors pas l’instrument du supplice du Christ ou l’image du bois sur lequel il a été crucifié, mais un arbre de vie, le symbole de la victoire sur la mort. Depuis novembre 2O1O, les khatchkars figurent sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’UNESCO.

Romain Dayez

Publié dans Nos concerts
The New Baroque Times Belgium asbl. Rue Philippe de Champagne 5C. 1000 Brussels. Belgium. BCE 0708899556